Images qui bougent

Une fièvre étrange gagne périodiquement la blogosphère, celle des listes. Best-of, bibliothèque idéale, coup de cœur, on ne compte plus les occurrences de ce mal inhérent aux sociétés d’abondance. Le diagnostic est patent, le traitement pointe aux abonnés absents. Et pendant ce temps, je compile…

A mon tour, je succombe à la listomanie. Les lecteurs de ce blog connaissent mon penchant pour les genres dits mauvais. En attendant de faire le point dans ma bibliothèque pour composer ma bibliothèque idéale de SF et de romans noirs, je convie les malheureux internautes (trois pelés, deux tondus et une poignée de chevelus) à consulter ma filmothèque idéale. Car entre deux lectures, il m’arrive de céder à l’attraction des images qui bougent.

Commençons par 15 films de SF :

1. Soleil vert de Richard Fleischer. Bien meilleur que le roman de Harry Harrison dont il est adapté, ce film reste gravé dans mémoire. La faute à Charlton Heston et à une vision du futur très pessimiste. Quand le roman noir rencontre la SF, on obtient une excellente dystopie.

2. 2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick. Pendant un moment, j’ai caressé l’idée de mettre dans ma liste Orange mécanique, et puis, je me suis dit qu’après Soleil vert, on allait me taxer de misanthropie… 2001 n’en demeure pas moins un souvenir impressionnant, avec une bonne part de mystère.

3. Aliens de James Cameron. J’aurais pu mentionner le premier épisode de la franchise, tourné par Ridley Scott, mais comme il me fallait un vrai film de SF dans ma liste  (comprendre avec un max d’explosions), je me suis rabattu sur celui-ci. Pas un mauvais choix, ce film me semblant le meilleur de Cameron. Je l’ai visionné dernièrement. Il n’a pas pris une ride.

4. Bienvenue à Gattaca de Andrew Niccol. La SF se démode vite. La solution : tourner un film de SF à l’allure rétro.

5. The Thing de John Carpenter. S’inspirant du film de Christian Nyby (lui-même adapté d’une nouvelle de John W. Campbell), The Thing a marqué mes jeunes années. Je ne sais pas combien de fois je l’ai regardé, je ne m’en lasse pas. Et même si les effets spéciaux ont un peu vieilli, ce huis-clos polaire n’a rien perdu de sa charge angoissante et de son nihilisme réjouissant.

6. A Scanner Darkly de Richard Linklater. Et tant pis si ce n’est pas vraiment de la SF. La meilleure adaptation d’un roman de Philip K. Dick.

7. Existenz de David Cronenberg. Étrange, indéfinissable, viscéral. J’ai hésité avec Dead Zone.

8. Blade Runner de Ridley Scott. Pour les portes de Tannhaüser. Forcément. Et pour son atmosphère de polar hard-boiled.

9. Les Fils de l’Homme de Alfonso Cuaron. Un condensé des peurs de la fin du XXe siècle et du début du XXIe, avec des scènes d’anthologie. Et puis rien que pour la centrale de Battersea survolée par le cochon de Animals au son du Court of the Crimson King, ce film se devait de figurer dans ma liste.

10. Brazil de Terry Gilliam. Folie furieuse et démesure. George Orwell infusé au LSD. La dystopie ultime.

11. Another Earth de Mike Cahill. Un film d’une rare délicatesse sur un sujet qui aurait pu virer au mélo. En plus, c’est de la SF sans explosions. Alors, ne boudons pas notre plaisir.

12. Dune de David Lynch. J’assume mon mauvais goût (et le cuir).

13. Abattoir 5 de George Roy Hill. Parce que c’est la vie.

14. Dark City de Alex Proyas. Hybride de SF et de roman noir, avec un zeste de Cités obscures. Un régal

15. Monsters de Gareth Edwards. Métaphore sur la division Nord/Sud et superbe atmosphère. Pendant visuel à Points chauds de Laurent Genefort.

A suivre : 15 films noirs.

Publicités

12 réflexions au sujet de « Images qui bougent »

  1. TRES bonne liste.

    Oui, « A Scanner Darkly » et « Monsters » sont vraiment à voir.

    « Abattoir 5 » fait partie de ma liste de films à voir absolument.

    Et je suis comme Efelle, je découvre « Another Earth »

    A.C.

  2. Soleil vert : à la sortie du film je me mettais dans la peau de Charlton Heston, aujourd’hui je m’identifie à Edward G Robinson. Sauf que je ne me vois pas chialer devant une tomate ou un steak de provenance douteuse. Ah et puis sous le dôme du futuroscope je choisirais mieux mes films de biches
    Enfin, quel beau blog …et quelle belle liste !

  3. Oh, tiens, c’est vrai que « Monsters » n’était pas mal (je l’ai largement préféré à « District 9 », mais bon…).
    Contente de retrouver « Another Earth » ailleurs…

      • Je plussoie quasiment toute ta sélection, y compris tes remarques, à tel point que je me demande un instant si tu n’as pas usurpé mon identité de l’autre côté de l’écran, dans un univers quelque peu palmer eldritchien. Je vais donc me jeter sur Another Earth comme la vérole sur le bas-clergé breton. En te suggérant de regarder Repo Men, sorte de sous-Brazil un peu bourrin mais bien sympathique. Et Take Shelter, délice paranoïde qui vient de voir ses prémisses validés en Oklahoma.

      • On va dire que c’est plutôt un air de déjà vu car j’atteste être moi-même. Et ce n’est pas un K-priss, ni un D-liss (me demande ce que va donner la nouvelle traduction…)
        Je visionnerai Repo Men à l’occasion (j’en ai déjà entendu du bien). Par contre, trop tard pour Take Shelter. Très bien, même si je ne le classe pas vraiment en SF. Quoique, la prémonition, ça fait un peu précog…

  4. Abattoir 5 ! Abattoir 5 ! Abattoir 5 ! Abattoir 5 ! Abattoir 5 !
    (et globalement tout, je ne ferai pas une liste très différente – enfin, sans Blade Runner)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s