Le Temps du Twist

Grand Prix de l’Imaginaire en 1992 et chef-d’œuvre de l’auteur, du moins si l’on se fie aux avis éclairés, Le Temps du Twist se révèle à la hauteur des louanges de ses fans. A vrai dire, ce court roman s’impose d’emblée comme un incontournable dans la bibliographie de Joël Houssin, offrant un condensé rock de ses thématiques textuelles. Il était urgent que je le découvre…

A seize ans, on n’a pas le temps d’être raisonnable. L’assertion n’apparaît pas vraiment comme une révélation. Elle n’en finit d’ailleurs pas de désoler parents et adultes en général, enferrés dans des préoccupations plus prosaïques. Au XXIe siècle, elle ne semble pas avoir perdu de sa force, même si l’époque ne ménage plus guère de place à la jeunesse, l’espérance de vie ayant sérieusement rétréci. Désormais condamnée à l’ivresse perpétuelle, seul remède contre le rétro-virus Zapf, l’humanité végète, retranchés dans des tours sécurisées, à l’abri des Zombis Zapf.

A l’orée de ses sweet sixteen, Antonin n’a plus l’envie de vivre. Plus du tout. Il compte se suicider afin d’échapper à un avenir qui ne lui ménage aucune perspective, si ce n’est celle de choisir entre l’ivrognerie ou la zombification. Mais avant, il espère bien déflorer la rondelle d’une gonzesse, tirer sa crampe, se purger le poireau. Avec une fille pas trop déformée par l’alcoolisme, si possible. Autant dire une denrée rare dans ce monde où les femmes sont des outres à vin, ravagées par la cirrhose, pourvues de chevilles épaisses, de jambes alourdies par les cuites répétées, aux seins flasques, avec des vergetures hégémoniques et des exigences triviales. Bref, pas de quoi redresser sa libido anesthésiée à la vinasse, même s’il ne doit pas lui-même se montrer trop exigeant avec son acné bourgeonnante, sa bedaine d’ivrogne, sa calvitie naissante et son haleine avariée.

Après un anniversaire calamiteux fêté en famille, Antonin rejoint dans les caves ses potes du club des taudis humains. Les bougres lui ont concocté une petite beuverie avec quelques surprises en guise de cadeaux. 42-Crew, le génie du hacking, OFF, l’androïde de la Nouvelle Eglise, infiltré pour les espionner mais dont la programmation a été pervertie par 42, Trafic, Mirabelle, Something More et un inconnu, Orlando, un loup garou né des œuvres d’un humain et d’un zombi, il souhaite jouir des bienfaits de la petite morte avant la Grande, plus définitive. En leur compagnie, il embarque pour un road trip dans le passé, à bord d’une Buick Electra rouge. L’auto-radio calé sur les dates de différents concerts de Led Zeppelin. Mais, le célèbre groupe n’est pas au rendez-vous et OFF perd la boule, retrouvant son orthodoxie première et son zèle religieux. Les kids se retrouvent abandonnés à Londres en 1968, condamnés à être effacés par une nouvelle version de l’Histoire.

The Future is unwritten. Le Temps du Twist illustre à merveille la formule de Joe Strummer. Joël Houssin trouve ici l’équilibre parfait entre l’énergie exubérante, inhérente à la jeunesse et au rock, et un sens de l’écriture sans concession. L’histoire toute entière s’apparente à un pied de nez adressé au conformisme qui zombifie l’être humain dans la routine, lui faisant oublier au passage ses idéaux. Il se révèle également un hommage rageur et assumé au Led Zeppelin, groupe mythique et emblématique du rock anglais.

Avec une prose lorgnant davantage du côté de la langue verte que vers le beau langage, Houssin se déchaîne, recyclant avec talent les poncifs et archétypes de la science-fiction, du fantastique et du rock. A aucun moment, le rythme ne se relâche, happant le lecteur dans un enchaînement de visions dantesques où les descriptions font mouche à tous coups, provoquant l’hilarité. Un humour de sale gosse, pimenté d’un mauvais esprit jubilatoire, mais finalement salvateur.

Dans le registre du roman générationnel, Le Temps du Twist soutient donc allègrement la comparaison avec Armageddon rag de George R.R. Martin ou Outrage et Rébellion de Catherine Dufour. Il rappelle aussi que nous étions jeunes et rebelles. Parfois, cela fait du bien.

Le-temps-du-Twist-de-Joël-HoussinLe Temps du Twist de Joël Houssin – Réédition Folio SF, 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s