La Loterie

Tiré de la nouvelle de Shirley Jackson, La Loterie retranscrit de manière très graphique le texte glaçant de l’autrice américaine dont on a pu relire la prose récemment chez Rivages. Bien connu pour sa collaboration sur les adaptations de Ellroy (Le Dahlia Noir) et Thompson (Nuit de Fureur) mais aussi pour ses illustrations, j’ai encore le souvenir de ses couvertures pour la série « Le poulpe », Miles Hyman rend ici un hommage respectueux à la nouvelle de sa grand-mère.

De l’œuvre de son aïeule, il tire une adaptation sèche, dépourvue d’afféteries, où le texte se réduit à la portion congrue. Le dessinateur opte pour une interprétation visuelle, laissant percoler l’atmosphère délétère de la nouvelle au travers d’un coup de crayon au trait naturaliste. Les rues, le village et les fermes, posés là comme un décor, exhalent un sentiment d’inquiétude pesant. Les personnages cadrés à l’américaine, en plan large ou en gros plan renforcent cette impression d’angoisse latente où l’apparente normalité masque une réalité bien plus sinistre. Les regards, les mines soupçonneuses et les visages burinés en disent en effet plus long que les mots sur le drame qui se dessine sous nos yeux.

Du style de Miles Hyman, on retiendra surtout une esthétique qui n’est pas sans rappeler Edward Hopper, mais aussi le découpage très cinématographique, mariant le champ et le contre-champ avec virtuosité, et montrant un goût certain pour les poses hiératiques. Bref, avec La Loterie le dessinateur propose une interprétation très esthétisante de l’œuvre de sa grand-mère. De quoi donner envie de s’y replonger et de (re)découvrir la source d’inspiration de nombreux auteurs de fantastique contemporain.

Une envie à prolonger avec le numéro 99 de la revue Bifrost consacrée à l’autrice, histoire d’apprécier le travail d’une artisane douée pour la fusion de l’étrangeté et du quotidien. Qu’on se le dise !

La Loterie (d’après Shirley Jackson) de Miles Hyman – Éditions Casterman, 2016 (roman graphique traduit de l’anglais [États-Unis] par Juliette Hyman)

2 réflexions au sujet de « La Loterie »

  1. Ce développement par le petit enfant (talentueux) de l’autrice de La Loterie, est formidable. Merci pour la découverte des deux !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s