Bienvenue aux Terriens – Douglas Ferblanc et Vaseline agents spatiaux-spéciaux

Un peu de nostalgie, certes réveillée par une bien mauvaise nouvelle, le décès de René Pétillon, auteur des jours du calamiteux détective Jack Palmer, mais aussi du Baron noir et d’une série d’histoires courtes à haute teneur en science dérision, parue jadis dans Pilote, Métal Hurlant et en album. Souvenons-nous…

Si vous en avez marre des aventures de ces prétendus agents spatio-temporels de pacotille, j’ai nommé Valérian et Laureline, une alternative existe en matière de héros cosmiques inoxydables. D’aucuns auront bien sûr reconnu Douglas Ferblanc et son assistante et concubine notoire Vaseline.

Plus sérieusement pour les adeptes d’humour décalé et d’auto-dérision, René Pétillon a, en son temps, scénarisé et dessiné cette série jubilatoire (en tout cas, elle me fait bien rire).
Certes, ce que propose le dessinateur est graphiquement simple, voire minimaliste. Noir et blanc pour des aventures hautes en couleur, cela peut paraître un choix restrictif.
Mais, pourquoi bouder son plaisirs, surtout lorsque l’humour frappe là où ça démange. Je parle des zygomatiques, petits fripons.

Bienvenue aux Terriens se compose d’une série de six récits. Dans Piège dans le Cosmos !!, nos courageux héros sont dépêchés dans la zone de Bretzelgeuse pour enquêter sur la mystérieuse disparition de plusieurs astronefs. Dans Espions sur Pluton !, nos téméraires agents sont chargés d’une délicate mission d’espionnage sur Pluton. Dans Mission sur Saturne !, nos féroces soldats sont missionnés sur Saturne en qualité d’ambassadeurs afin d’éviter une guerre interplanétaire. Dans Transmigration sur Hyperion !!, nos glorieux foudres de guerre traquent un dangereux espion hyperiens qui ne perd rien pour attendre. Dans Courrier pour Jupiter !, nos généreux donateurs de leur temps pour la paix dans le monde doivent accompagner la transition démocratique dans l’odieuse monarchie de Jupiter. Dans Mission sur Terra !, nos inexorables limiers sont déplacés temporellement en 1981 afin de ramener une jeune fugueuse.

Florilège de mutants grotesques et d’extraterrestres pulpeuses, les aventures de Douglas Ferblanc et Vaseline font montre d’un goût affirmé pour l’humour décalé, le nonsense et sans doute aussi un peu d’esprit potache. Vêtus et casqués comme des motards, voyageant en lave-linge ou en super fusée géante à quinze réacteurs (et ceci même pour effectuer un voyage de 500 mètres), le brun Douglas et la blonde Vaseline ne perdent à aucun moment leur prestance, prouvant si nécessaire que le ridicule ne tue pas. Même dans le futur.

Une curiosité à lire, le sourire en coin.

Bienvenue aux Terriens : Douglas Ferblanc et Vaseline agents spatiaux-spéciaux de René Pétillon – Éditions Dargaud, 1982

Publicités